Now Reading
Ghostmarkets, Julie Ramage

Ghostmarkets, Julie Ramage

Photographies : © Julie Ramage

Ghostmarkets est né d’un projet de recherche-création ayant débuté en détention en septembre 2019 : prenant pour point de départ l’interdiction de la monnaie dans l’espace carcéral, économistes, anthropologues, archéologues et chorégraphes sont invités à collaborer avec un groupe de travail constitué à l’intérieur des murs. Rapidement, les recherches évoluent vers la manière dont les échanges influencent les relations entre les corps : confiance ou défiance, provocation ou complicité marquent les chorégraphies carcérales. Les participants proposent la création d’une « monnaie d’estime » faite de sucre et de béton, dont la valeur faciale est indexée sur les rituels de salutation de la détention ; elle garantit, lorsqu’elle est confiée à un pair, loyauté et assistance dans toutes les situations. 

Suite à l’interruption du projet en mars 2020 naît l’idée de créer un “film fantôme” à partir des documents de préparation du tournage avorté : une archive vivante déployant le dialogue à l’extérieur des murs, pour le replacer dans le contexte de la crise économique et sanitaire que nous traversons. Radio Commons s’associe ainsi à l’artiste Julie Ramage pour en proposer une réinterprétation, pendant un après-midi de discussions et de lectures radiophoniques.

Direction du projet et per­for­mance : Julie Ramage
Installation : Julie Ramage, Marina Ledrein, Jean-Pierre Aubry

Avec : Mouhad.S., JDH, Younès, Kapo, J-Marie Koeta, Habib, Silva, Ben, Christophe, Brali, Sparafucile, Youssef Rhnima, Philippe T., Ilich, John Dow, Olivier Royer-Perez, Melchior Simioni, David Rabouin, Sonia Manseri, Nadeera Rajapakse, Alice Mulliez, Van-Kim Tran, Laurence Mongin, Christophe Ramage


Photographies : © Esther Destrés et Céline Lanfranco

View Comments (0)

Laisser un commentaire

Scroll To Top